À la recherche du titre perdu [PV Caro]

    Partagez
    Messages : 240
    Date d'inscription : 08/12/2014
    Localisation : À Jouveanceaux
    Propriétaire de l'Enchanteur Hardi
    avatar

    Message  Joachim d'Ackley le Dim 6 Sep - 22:33



    À la recherche du titre perdu
    « Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life. »

    Tout a commencé avec un livre.
    C'était tout bête vraiment, une simple discussion entre Elizabeth et lui, il devait deviner le titre du livre qu'elle était en train de lire alors qu'elle cachait la couverture de sa main et lui expliquait rapidement le synopsis. Au final, il lui avait dit le titre qu'il n'avait pas deviné. Et au final, Joachim avait fait comme de si rien n'était et l'avait laissée à son livre, mais à force de la voir sourire, lire, et s'émouvoir, il avait été de plus en plus intéressé, au fil des jours à lire ce livre.
    Mais voilà... Il avait oublié le titre.

    Bien sûr, on aurait pu penser qu'il aurait simplement demander à Elizabeth, mais en réalité, il avait quelque peu honte de lui. Il aurait dû s'en souvenir, tout autant qu'il se souvenait du rire de sa bien-aimée ou du synopsis qu'elle lui avait donné, avec des étoiles dans les yeux. Mais voilà, le souvenir n'était pas là, et il ne voulait pas s'avouer vaincu.
    Joachim d'Ackley avait se titre sur le bout de la langue et il était certain qu'il le retrouverait. Ou tout du moins, avec un peu d'aide d'une amie tout à fait qualifiée: Caroline Rosalois.

    Après tout, Caroline était une libraire, et devait s'y connaître pour ce qui était des livres, de leur contenu et de leurs titres. Forcément, il ne s'attendait pas à ce qu'elle sache avec un simple synopsis de quel livre il s'agisse, et ils devraient probablement partir à la recherche de ce titre perdu ensemble, cependant, elle aurait au moins plus d'outils que lui pour mener à bien cette quête.
    Ainsi, en ce joli après-midi de Septembre, quelque peu avant la rentrée scolaire, Joachim traversa la rue de l'Enchanteur Hardi jusqu'à la librairie lorsqu'il vit son amie au comptoir, sans qu'elle ne soit occupée avec un client.

    D'un pas rapide, mais fluide, il traversa la porte, ouvrit la porte avec douceur, puis fit les quelques pas jusqu'au comptoir, s'exprimant:

    « Caroline, j'ai besoin de toi! »


    La jeune femme avait probablement l'habitude, à présent, de le voir débarquer ainsi, un sourire sur le visage, et de bonne humeur, mais certainement pas avec une telle phrase en tant que "bonjour".
    Joachim mit ses mains sur le comptoir, fixant Caroline, attendant une quelconque réaction de sa part. Oh, elle allait l'aider, il n'en doutait pas. Il lui fallait ce livre, et elle, elle ferait une bonne vente.
    Messages : 51
    Date d'inscription : 17/02/2015
    Libraire & Formatrice en transplanage
    avatar

    Message  Caroline Rosalois le Lun 7 Sep - 13:30


    Joachim & Caroline

    A la recherche du titre perdu

    Dans une petite boutique, semblable à tant d'autre, bien qu'illuminée à toutes heures du jour et de la nuit, on entend une mélodie, sifflée par une jeune femme aux cheveux bruns qui pointent dans tous les sens, un immense sourire au visage. Elle serre dans sa paume une tasse pleine de thé, qui pourrait la faire emménager dans les toilettes après l'avoir bu en entier. Dans son autre main, elle tient du bout des doigts un petit ouvrage à couverture de cuir, sans titre ni résumé.

    Pourtant, son sourire emplit de malice ne cessait de croître. Aucun client, elle était un peu en vacances. En fait, lorsqu'elle travaillait, elle était toujours en vacances. C'était son petit bijou, son havre de paix cette boutique ! Tout était comme elle le voulait, des livres empilés dans tous les coins, les étagères bourrées à craquer...

    Mais, dès que la petite clochette tintinnabula, annonçant l'entrée d'un client, elle se redressa, son livre reposée sur le comptoir, tout comme la tasse fumante. Elle croisa le regard de l'homme, qu'elle reconnut immédiatement, évidemment. Elle le suivit du regard pendant qu'il se rapprochait, reprenant sa posture précédente, sa tasse portée à ses lèvres, l'autre main maintenant ouvert l'ouvrage.

    Elle s'installa sur le rebord du comptoir, les jambes pendouillant dans le vide pendant qu'elle plongeait ses lèvres dans le liquide brûlant. Elle acquiesça en silence, reposant avec lenteur la tasse à côté d'elle.

    - Quel est le titre ?
    Code by Fremione.



    Messages : 240
    Date d'inscription : 08/12/2014
    Localisation : À Jouveanceaux
    Propriétaire de l'Enchanteur Hardi
    avatar

    Message  Joachim d'Ackley le Lun 7 Sep - 14:22



    À la recherche du titre perdu
    « Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life. »

    À sa vue, Caroline s'était assise sur le comptoir, s'approchant par la même occasion de lui, posant son thé par la même occasion à côté d'elle après en avoir bu une gorgée. En soi, Mademoiselle Rosalois était classieuse, comme la plupart des Sangs Purs de son rang me direz-vous, mais surtout, elle avait ce petit air de malice, dans sa manière de garder des cheveux désordonnés et de sourire au coin.
    Joachim, lui sourit simplement lorsqu'elle demande le titre, tapotant le comptoir.Le titre. Le titre justement, c'est ce qu'il cherchait, mais bien sûr, ça, son amie ne pouvait pas le savoir.

    « C'est justement là que tu interviens! Avec ta culture littéraire, ça devrait être un jeu d'enfant. »


    Joachim eut un petit rire et se retourna, prenant appui de ses coudes sur le comptoir, se penchant quelque peu en arrière pour pouvoir voir tout de même Caroline dans les yeux et lui sourit, faisant un signe de tête rapide vers la tasse de thé qu'elle avait mit plus tôt de côté.

    « Si tu veux mon avis, ma chère, il nous en faudra plusieurs comme cela. Et pourquoi pas quelque chose de plus confortable sur lequel s'assoir qu'un comptoir en bois. Aussi joli soit-il. »


    Il lui fit un petit clin d’œil taquin, son sourire toujours en place. Il réfléchit un petit instant avant d'ajouter:

    « Je n'ai qu'un synopsis à te donner, le titre est perdu quelque part. Je sais que je le sais, quelque part sur ma langue. Si tu arrives à me donner un titre, je te dirais si c'est le bon. »


    Dis comme ça, cela sonnerait presque comme un jeu. Un jeu que, Joachim était certain, Caroline serait prête à jouer avec lui. Cela pourrait être amusant, et autant aimait-elle son travail, qui était tout comme pou lui, lors de la création d'objets magiques et de baguettes, une partie de plaisir et plus proche de vacances que de quoi que ce soit d'autre, autant elle ne serait pas contre un peu de distraction. Après tout, aucun des deux n'avait actuellement de clients dans sa boutique, bien que Joachim savait que Lancelot, son furêt, courrait le retrouver dans le cas contraire. C'était un animal loyal, intelligent, et tout à fait responsable. S'il savait parlé, nul doute que le d'Ackley lui laisserait tenir la boutique de temps en temps.


    HJ: Il y avait une balise mal fermée dans ta mise en forme de RP, donc je me suis permise de le corriger. ^^
    Messages : 51
    Date d'inscription : 17/02/2015
    Libraire & Formatrice en transplanage
    avatar

    Message  Caroline Rosalois le Sam 12 Sep - 12:21


    Joachim & Caroline

    A la recherche du titre perdu

    Son sourire ne faisait que grandir. C'était d'ailleurs toujours le cas lorsqu'on flattait, même sans vraiment s'en rendre compte, son ego déjà bien démesuré. Cognant sans ménagement ses talons contre le comptoir, ses sifflements cessèrent tandis qu'elle mettait son cerveau en marche. Elle avait toujours eu une très bonne mémoire. Pas forcément extraordinaire, mais suffisamment puissante pour s'en servir à longueur de temps pour son travail de libraire. Moins pour celui de formatrice en transplanage, à part pour se souvenir des noms de ses élèves.

    Mordillant sa lèvre inférieure sans cesser de sourire, elle s'exclama après avoir repris une gorgée de son thé, brûlant sa langue au passage. C'était un petit détail étrange chez Caroline, elle adorait les boissons chaudes brûlantes, et les aliments très frais, comme des glaces, froid au point de coller sa langue dessus.

    - Je suis partante ! Un p'tit défi ne me fera pas de mal !

    Sautant au bas du comptoir en faisant claquer ses bottines usées sur le sol, elle se retourna immédiatement pour attraper sa tasse, jetant au passage un regard amusé envers son ami. Traversant en sautillant son magasin, sans cesser d'écouter les paroles de son interlocuteur, elle se retourna d'ailleurs vers lui, continuant de sautiller, tout comme ses mèches brunes.

    - Tu as raison, mon cher, je vais faire plus de thé.

    Disparaissant dans l'arrière boutique, laissant la porte ouverte afin de pouvoir continuer la discussion, elle déposa presque avec violence sa tasse sur un guéridon, manquant d'en renverser le contenu. Ignorant royalement la catastrophe liquide qu'elle avait failli provoquer, elle attrapa tout ce qu'il lui fallait pour le thé dans les différents placards présents.

    - Très bon goût mon cher, il est vrai que mon comptoir est d'une beauté saisissante.

    Tandis que l'eau chauffait, elle passa sa petite tête brune dans l'encadrement de la porte et lança :

    - Alors, vas-y, donne moi ce synopsis !

    Retournant auprès de ses tasses, elle récupéra sa tasse le temps de patienter, donnant de petits coups dans un tas d'encyclopédies et de vieilles éditions de romans. Trempant doucement son index dans le liquide doré, elle poursuivit sa préparation du thé, attendant que Jo reprenne la parole.
    Code by Fremione.



    HRPG:
    Merci Jo' ^^


    Messages : 240
    Date d'inscription : 08/12/2014
    Localisation : À Jouveanceaux
    Propriétaire de l'Enchanteur Hardi
    avatar

    Message  Joachim d'Ackley le Mar 6 Oct - 17:16



    À la recherche du titre perdu
    « Good friends, good books, and a sleepy conscience: this is the ideal life. »

    La réaction de Caroline était tout ce que Joachim aurait pu espérer. La jeune femme était prête à l'aide et ce, il en était sûr avant même qu'elle ne lui répondre. Claquant ses talons contre le comptoir sur lequel elle était assise, arrêtant de siffloter mais un grand sourire aux lèvres, il voyait déjà les engrenages derrière les yeux de son amie en train de tourner. Elle réfléchissait déjà au mystère que le ferronnier allait poser à ses pieds, prête à le tâter, à le bouger dans tous les sens, à l'examiner jusqu'à ce qu'elle en perce tous les secrets. Cela fit sourire Joachim encore plus avant même qu'elle n'annonce relever le défi. Ils commençaient à se connaître assez pour pour qu'il ait deviné avant.
    Il s'écarta du bois alors que son amie sauta de la table pour le rejoindre sur le sol, il la suivit alors qu'elle sautilla dans la boutique, s'arrêtant à quelques pas de la porte de l'arrière boutique. Il voulait être à portée de voix d'elle, pour qu'ils n'aient pas à crier. Une librairie, bien qu'elle ne fût pas une bibliothèque, se devait tout de même de rester dans le silence.

    Le d'Ackley observa un moment la brune préparer tout ce qu'il fallait, pouffant lorsqu'elle faillit renverses son thé, apparemment sans s'en rendre compte. Elle semblait excitée comme une puce, terriblement joyeuse à l'idée d'aider son ami, apparemment. Et ça n'était pas à lui en déplaire, car Joachim lui-même avait cette boule d'excitation dans le ventre. Cependant, il était bien plus réservé dans ses démonstrations, les mains dans ses poches, laissant voir son gilet et repoussant les pans de son veston en arrière. Sa propre excitation se montrait par un petit tic, à jouer avec quelque chose dans sa poche. Il ne savait même pas ce que c'était, probablement quelque chose que son furêt Lancelot avait dû laisser là - et probablement oublié. Une bille, un caillou, un boulon. C'était rond en tout cas.

    Lorsque Caroline lui demande enfin le synopsis, passant rapidement sa tête par la porte, Joachim laissa planer un petit silence, quelques secondes seulement pour remettre ses idées en place, pour savoir que dire exactement qui les mèneraient tous deux dans la bonne direction.

    « C'est un roman d’apprentissage et de chevalier! Un bâtard de sang royal, des royaumes mis en péril et le destin qui est déjoué. De la magie, des trahisons et des pièges. Il me semble que ce soit également un roman moldu. »


    Il sourit doucement à lui-même. Elizabeth avait bien sûr fait un synopsis bien plus complet et bien plus précis, lui donnant même des noms qu'il avait malheureusement aussi oubliés. Et die qu'il n'oubliait jamais le nom d'un client à qui il vendait une baguette! Peut-être avait-il été trop pris par les expressions de celle qu'il aimait?
    Quoiqu'il en soit, il voyait déjà son amie s'affairer sur des livres et des encyclopédies, et il voyait déjà la catastrophe arriver avec le thé qu'elle préparait en même temps. Avec un petit rire, il se permit à entrer dans l'arrière-boutique et prendre le nécessaire à thé des mains de la jeune fille.

    « Laisse-moi donc faire ça, mon amie. Occupe-toi de m'aider à trouver ce titre. »


    Ce disant, il se fit un thé comme il les aimait, essuya quelques gouttes du thé de Caroline qui étaient tombées avec une serviette proche de là, et mit tout sur le plateau avec des sucres et du lait, qu'il fit sortir du placard avec un sort informulé, d'un coup de baguette. Une fois tout sur un plateau, il fit un signe de tête à Caroline, un sourire aux coins des lèvres pour qu'ils aillent s'assoir dans sa boutique, quelque part sur de bons sièges. Il la laissa cependant mener, lui permettant de choisir où ils allaient s'assoir.


    [HJ: Désolée du retard, l'Encyclopédie m'a bien occupée en plus des cours! Presque un mois plus tard: me voilà! Si jamais, c'est plus drôle si on ne trouve pas tout de suite, mais Joachim parle de l'Assassin Royal de Robin Hobb ;)]
    Messages : 51
    Date d'inscription : 17/02/2015
    Libraire & Formatrice en transplanage
    avatar

    Message  Caroline Rosalois le Sam 9 Jan - 17:01


    Joachim & Caroline

    A la recherche du titre perdu

    Ne cessant de se démener avec son thé, parce que oui, cela nécessitait un certain talent, la préparation du thé, la jeune brune posa son menton sur le rebord du meuble, penchée dans une drôle de position, les mains de chaque côté de son visage aux traits fins pour lequel on la félicitait souvent. Encore un détail qui flattait bien trop son ego, et la confortait dans sa vanité, son arrogance. Elle préférait davantage se vanter de son intelligence et de sa classe, qui vu sa position actuelle, n'était peut-être pas totalement acquise.

    Observant ainsi le thé (quelle fascinante occupation), elle écouta attentivement chaque petit détail du synopsis pourtant peu détaillé du livre que recherchait Jo', et tenta de hocher la tête, avant de se rendre compte que c'était absolument impossible avec son menton sur un meuble. Riant pour elle seule, elle sursauta lorsque son ami reprit la parole, et que sa voix se fit entendre, bien plus proche que Caroline ne l'eut pensé. Elle se redressa tout en massant son menton, qu'elle s'était malencontreusement cogné sur le meuble lors de son sursaut, et se retourna vers le grand blond qui était venu quérir son aide.

    Exceptionnellement, elle ne fit pas d'histoire lorsqu'il lui prit le nécessaire à thé des mains, le laissant faire et lui faisant absolument confiance. Après tout, qui pourrait mieux savoir comment faire son thé parfait que la personne à qui il est destiné ? En profitant pour récupérer sa propre tasse, elle trempa ses lèvres dans les liquides qui, bien qu'encore brûlant, lui paru bien trop froid. Mais bon, Caroline Rosalois détestait gâcher, elle avala une grande gorgée avant de serrer sa main autour de la tasse pour se réchauffer avec le peu de chaleur qu'il restait. Elle regarda donc Jo' s'activer, appuyée contre un guéridon qui n'était clairement pas fait pour ça, le dos posé en partie sur le mur. Tout en faisant le tri dans sa mémoire, afin de faire une première recherche du livre, allez savoir, peut-être en gardait-elle un souvenir, quelque part dans cette grosse tête aux cheveux fous, elle laissa échapper un petit sourire inconscient, présent sans autre raison que celle que la jeune femme aimait sourire.

    Elle suivit Jo' dans la boutique, encore perdue dans ses pensées, mais fut la première à s'installer sur son siège favori (qui, je sais c'est décevant, n'est pas le comptoir), à savoir un vieux et volumineux fauteuil, particulièrement confortable. Elle ne savait plus du tout où elle l'avait dégoté, mais ça n'avait pas grande importance pour elle. Reposant sa tasse sur une table déjà couverte de livres, comme presque tous les meubles de la pièce, elle poussa un soupir irrité. Ce résumé lui disait vraiment quelque chose, elle avait l'impression d'avoir le nom sur le bout de la langue. Sa fierté en prenait un coup, elle détestait plus que tout ne pas savoir. Son regard se promena sur chaque étagère, comme si elle pouvait repérer immédiatement, grâce à un simple coup d'œil, le livre cherché sur un étage. Elle en était parfois capable, mais ça n'arrivait pas souvent. Et surtout, elle y parvenait lorsqu'elle avait le titre.

    - C'est vraiment agaçant, je l'ai sur le bout de la langue ! Mais je vais trouver... Je trouve toujours.
    Code by Fremione.


    HRPG:
    Il faudrait inventer de nouvelles manières de s'excuser... Pardon, j'ai trois mois de retard, c'est particulièrement impardonnable. (alors pourquoi est-ce que je demande pardon, si c'est impardonnable, où est la logique ?)


    Contenu sponsorisé

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 0:35